Forum RPG adulte dont l'histoire se base sur le monde de DC Comics.
 

Partagez | 
 

 [Brésil] Un Chasseur sachant chasser [Pv Cheetah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Simon Hurt

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 07/07/2017

Feuille de personnage
Niveau: 3

MessageSujet: [Brésil] Un Chasseur sachant chasser [Pv Cheetah]   Ven 21 Juil - 23:04

La main de Diaq'Rah était un artefact légendaire pour certaines tribus. Datant techniquement de la période où des pharaons éthiopiens régnaient sur l'Égypte antique, les experts se battaient pour savoir réellement qui l'avait taillée. Simon n'était pas un fin connaisseur des temps antiques de cette planète malgré les connaissances qu'il avait de certains empereurs romains, mais cette culture classique le laissait de marbre devant les explications euphoriques de Sigismond Bellerive, un égyptologue que Hurt avait en visioconférence depuis un jet privé loué par l'une de ses connaissances. Ce dernier n'en revenait pas que le milliardaire Manuel Hestoco possédait dans sa demeure de Sao Paulo ledit artefact.

Manuel Hestoco, homme de paille affilié à la Fraternité de Feu, s'était construit une réputation de riche philanthrope rêveur et avait, sous la contrainte de Hurt, annoncé qu'il détenait la légendaire main de Diaq'Rah, agitant le monde de l'égyptologie d'une impressionnante effervescence. Nombre de spécialistes s'étaient déjà rués devant les portes de la villa du millionnaire pour ne serait-ce qu'entrapercevoir l'artefact. Nul pour l'heure n'avait eu cet honneur et pour cause, l'artefact n'était pas dans cette demeure.

Simon avait un jour chassé sur les terres encore sauvages de l'Afrique alors que les troupes coloniales anglaises achevaient de s'établir. Dans cette discipline, le terrain fixait la méthode. Étiez-vous en pleine savane que la vitesse et vos talents de tireurs seuls comptaient, étiez-vous en forêt que les pièges et la patience devenaient vos meilleures armes. Et lorsque vous chassez un prédateur, vous deviez toujours vous assurer de ne jamais être dans le sens du vent ou dans la vision de votre proie, à moins que vous ne désiriez renverser les rôles... Cette chimère archéologique était un piège tendu pour l'un des prédateurs les plus redoutables de la Terre, ou plutôt l'une.

Simon remercia Bellerive pour ses lumières à propos de l'artefact sans lui promettre de lui en donner accès, il l'avait contacté uniquement pour jauger de la crédulité des milieux universitaires sur les fausses informations qu'Hestoco avait fait circuler. Le jet se posa finalement à l'aéroport privé le plus proche de la villa de son subordonné, lequel l'attendait nerveusement sur le tarmac.

Manuel était agité. Il n'aimait pas le projet de son supérieur et ne se priva pas pour le lui dire lorsqu'il arriva à son niveau, sans même lui adresser de salutations. Le docteur Hurt, suivi par un majordome chargé de bagages, ajusta ses lunettes de Soleil et fourra ses mains dans les poches de son pantalon à pince blanc cassé.

- Hestoco, répondit-il avec une froideur polie. Oseriez-vous remettre en question mes décisions?

L'homme se renfrogna devant cette menace autoritaire. Simon sentait que l'individu renâclait en son for intérieur. Hurt aurait pu monter ce piège dans n'importe quelle autre ville, même dans les restes de Star City, sa cible ayant un terrain de chasse plutôt vaste, mais sa Fraternité était divisée. Il avait pressenti et certains de ses plus fidèles l'avait mis en garde, son absence injustifiée pendant près d'une année avait mis en péril les fondations de sa secte. Hélas, il n'avait pu faire autrement et l'investissement qu'avait représenté ce voyage finirait par être payant.

Des confréries s'étaient créées dans certaines cellules de la Fraternité et remettaient en question l'autorité du Grand Maître Hurt. Hestoco faisait soi-disant partie de ces traîtres en puissance selon ses quelques fidèles de Gotham et il aurait maintes fois refusé de suivre à la lettre les indications de leur Maître. Il était donc temps de faire d'une pierre deux coups: préparer une Grande Soirée et se débarrasser des dissidences internes.

- Mais... vous êtes sûrs de ce que vous faites au moins? demanda Manuel en ouvrant la portière de son véhicule pour son hôte.

Les desseins de Hurt n'étaient pas fait pour être remis en cause et nul dans la Fraternité n'aurait osé lui poser pareille question. Hestoco visiblement se moquait des répercussions que pourraient avoir son insolence. Simon se doutait qu'il devrait être prudent dans la villa de son "obligé", sans doute Manuel avait-il prévu de quoi se débarrasser, au besoin, de son encombrant invité.

- En douteriez-vous? répondit Simon en s'installant à l'arrière de la voiture.

L'homme préféra garder le silence, une sage attitude lorsque l'on connaissait le peu de cas que Hurt faisait de la patience envers l'insubordination. Il devenait clair qu'Hestoco devrait disparaitre et avec lui sa cabale d'infidèles. Durant le trajet, Simon observa les alentours, des routes entretenues au frais des grands propriétaires serpentaient entre des forêts d'immeubles d'affaires au loin, et traversaient l'océan de misère humaine des favelas. La villa d'Hestoco, à une quinzaine de minutes de la ville, renforçait de son luxe opulent la folie qui frappait cette société et les fractures qui lentement rongeaient son tissu social. Simon avait connu l'ère des révolutions et avait même passé de bons moments lors de la Terreur. Il avait appris que la divergence de groupes qui s'observaient respectivement dans le dégoût et l'envie était le catalyseur des grands bouleversements. Ajoutez-y une pincée de fin du monde précipitée par l'arrivée de démons, l'influence de l'Église dans ce coin du globe et il ne restait qu'à faire des paris sur le temps que prendrait la désagrégation de l'État.

Les grilles de l'entrée de la villa étaient protégées par une entreprise privée dont les hommes pouvaient se vanter de transporter un arsenal, lourd, puissant, fait pour impressionner mais guère pratique en cas de retraite ou d'attaque soigneusement orchestrée. Hestoco se prémunissait de la population locale et roulait des mécaniques, une menace théâtrale qui n’impressionnait guère que les pillards. La voiture s'arrêta devant un garage capable de contenir une flottille de véhicule mais qui servait uniquement à une demi-douzaine de voitures de collections clinquantes.

Les graviers crisèrent désagréablement sous les chaussures cirées du docteur alors que la moiteur de la fin de matinée commençait à monter. Le Soleil frappait avec une vigueur nouvelle et la canopée environnante peinait à protéger Hurt de ses premiers assauts. Manuel, lui, souriait comme un maître en sa demeure, les mains dans les poches de son pantalon tandis que sa chemise à moitié ouverte révélait une peau adipeuse luisante de sueur. Il était répugnant de vanité. Simon allait devoir lui remettre définitivement l'égo en place.

- La pièce est prête? demanda-t-il à son sous-fifre arrogant.

Hestoco n'apprécia visiblement pas le ton impératif de son maître et grogna plus qu'il n'articula sa réponse.

- Oui.

- Bien.


Les deux hommes se séparèrent d'une volonté commune mais silencieuse. Hurt s'installa dans une chambre qui donnait vers l'extérieur, un réflexe acquis lors des tentatives d'assassinat auxquelles il avait échappé par le passé. Une chambre intérieure avait été surnommée chez les aristocrates cyniques du XIXème siècle un "mausolée" pour une bonne raison. Lorsque le Soleil commença sa course descendante, il sortit de sa chambre et se rendit vers la salle des trophées.

Hestoco avait fait courir le bruit que l'artefact ne serait exposé qu'une seule journée dans sa villa avant de faire un tour du monde. Cette soirée devait être la dernière durant laquelle l'objet serait présent dans sa salle des trophées, une sorte de gigantesque salle peuplée de présentoirs divers et en son centre, recouverte par un drap de satin noir, la vitrine de la main de Diaq'Rah. En marchant dans cette étrange et imposante pièce, Hurt se mit à réfléchir. Le piège était tendu, leur proie viendrait sans doute ce soir ou dans la soirée et il devrait attendre dans le bureau mitoyen. Il n'était pas question pour lui de tuer un prédateur mais de le domestiquer, de parvenir à tordre sa volonté. Il savait que ce serait difficile mais sa vie entière s'était construite sur le pari fou qu'il ne fallait jamais miser trop peu.

Sur ces pensées, il quitta la pièce pour s'enfermer dans le bureau où attendait une bouteille de champagne et deux coupes. Au dehors, dans le crépuscule naissant, les gardes de la demeure faisaient leurs rondes habituelles, les quelques serviteurs achevaient leurs tâches quotidiennes et Hestoco, dans son home-cinéma, regardait le dernier blockbuster américain en songeant que son supérieur n'était plus digne de son titre... Les pièges étaient tendus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheetah

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 05/07/2017

Feuille de personnage
Niveau: 2

MessageSujet: Re: [Brésil] Un Chasseur sachant chasser [Pv Cheetah]   Ven 21 Juil - 23:22

Cheetah avait entendu parler de ce fameux artefact détenu par un riche propriétaire terrien. L'archéologue en elle était fascinée par cet objet de l'Egypte antique et la féline désirait par dessus ce procurer cette pièce de collection inestimable. La jeune femme avait voyagé de manière clandestine et par bateau pour se rendre au Brésil. De là, elle s'était faite discrète et n'éveillait pas les soupçons, si ce n'était dans certains villages alentours où quelques villageois avaient cru devenir fous en la voyant roder la nuit en direction de la demeure du millionnaire. Cheetah avait ainsi trouvé un petit repaire non loin de la résidence et avait remarqué sans mal la présence de gardes armés dans le périmètre. Y aller de manière brutale n'était pas sa plus grande force, elle aimait surtout se terrer et attendre qu'une proie soit à sa portée pour qu'elle fonde dessus. Ce qu'elle fit avec deux gardes, en égorgeant un avec ses griffes acérées et assommant l'autre en le faisant basculer à terre d'un simple coup de pied. Tout avait été calculé et élaboré en un temps record, et la jeune femme s'était retrouvée dans la demeure en un rien de temps.

Elle commença donc à fouiller les lieux, sans se faire remarquer, se déplaçant à quatre pattes dans chaque pièce. Elle ne savait pas si il y avait aussi des gardes, mais elle fut presque rassurée en tombant dans une pièce qui semblait renfermer le précieux trésor qu'elle recherchait. Un léger ronronnement à peine audible fit son apparition.

Une fois à portée d'un drap noir, elle le tira simplement avec sa queue pour le faire tomber.

C'est alors que la prédatrice était devenue la proie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Hurt

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 07/07/2017

Feuille de personnage
Niveau: 3

MessageSujet: Re: [Brésil] Un Chasseur sachant chasser [Pv Cheetah]   Sam 22 Juil - 12:50

Hurt, soigneusement assit dans un siège en cuir feuilletait un dossier contenant des informations sur le retour des justiciers. Depuis l'attaque de Star City et la menace sur le noir seigneur Trigon faisait planer sur le monde, les collants sillonnaient de nouveau le ciel et la Terre. Activation tardive qui ne leur vaudrait qu'une défaite cuisante et spectaculaire. Alors qu'il s'apprêtait à regarder sa montre, une main de fourrure tirait sur le drap de satin dans la pièce voisine.

La pièce de tissu était rattachée directement à un filin qui actionnait le système d'alarme de la demeure, un piège simple mais efficace. Hestoco avait proposé de mettre une grenade flash pour aveugler leur proie, mais Hurt préférait ne pas trop exciter son ennemie de crainte de ne plus pouvoir lui parler et de finir écorché vif. Manuel songeait alors surtout à abattre cette diablesse et encore maintenant tandis qu'il observait le final explosif de son film il ne rêvait que de pouvoir se faire une nouvelle descente de lit. L'alarme le rappela à la réalité, happant du même coup Simon Hurt et les gardes des alentours. Les fenêtres de la salle des trophées furent entravées par des rideaux de fer qui glissèrent avec précision, enfermant définitivement Cheetah au milieu des œuvres d'art. Dans la vitrine de la main de Diaq'Rah, à la place de l'artefact tant espéré, trônait une main de mannequin en plastique avec un gant de cuir noir tenant une enveloppe sombre sur laquelle en lettres d'or était écrit "Cheetah".

Dans cette enveloppe reposait un carton sur lequel était écrit:

"
Chère Cheetah,

L'organisation du Gant Noir est heureuse de vous convier à un entretien exclusif en compagnie de son maître de cérémonie qui aura lieu à réception de cette invitation.
"


Dans son bureau, Hurt mettait son masque noir et achevait de nouer sa cape, une bonne mise en scène était la clef d'une première bonne impression, même avec des moyens réduits.

Au dehors, les gardes encerclaient la salle des trophées et deux hommes attendaient derrière la double porte d'entrée verrouillée l'arrivée d'Hestoco qui s'était muni pour l'occasion d'un fusil de chasse. Il était sensé attendre le signal de son chef pour entrer, mais trépignait. C'était sa chance d'abattre le maître et une proie qui lui confèrerait une plus grande légitimité dans la Fraternité... Il allait cependant attendre un peu, histoire d'être sûr que ses deux proies étaient bien à l'intérieur. Pas question de tout risquer aussi bêtement, si près du but.

Hurt ouvrit paisiblement la porte du bureau où il était caché et observa la vitrine piégée près de laquelle attendait la féline chasseresse. Il avait dans la main droite un sceau à champagne et dans la main gauche deux coupes en cristal.

- Ma chère, commença-t-il avec décontraction. Je suis heureux de vous trouver ici. Vous ne laissez guère d'adresse où vous contacter, aussi ai-je dû employer ce petit subterfuge. Sans rancune?

Il déposa les verres et le sceau sur une vitrine proche de lui, préférant rester encore un peu loin de la dénommée Cheetah, attendant de constater son état d'esprit de sa position plutôt qu'à portée immédiate de ses griffes. Il était impressionné par l'allure de cette dernière. Il avait lu des articles à son sujet et vu des photographies mais voir en vrai une femme entièrement recouverte d'une fourrure "naturelle" avait de quoi surprendre un minimum. Elle restait cependant une créature humanoïde dotée d'assez d'esprit pour être piégée par sa passion et en tant que telle elle avait droit à quelques égards.

- Je ne puis vous promettre un champagne d'exception, Hestoco n'est pas un homme de goût en la matière
, continua-t-il en lisant l'étiquette de la bouteille qui baignait dans la glace. Au moins aura-t-elle le mérite de donner illusion en la matière. Le Gant Noir vous salut.

Il regarda l’œil de son interlocutrice et put y déceler l'étincelle sauvage qui manquait à beaucoup d'exécutants. Ses yeux s'attardèrent ensuite sur ses impressionnantes griffes. Oui, nul doute qu'elle ferait parfaitement l'affaire si elle parvenait à faire le bon choix. Tuer des justiciers nécessitait des trésors d'ingéniosité mais aussi des bras capables de porter le coup fatal, des bras comme ceux-là en paraissaient tout à fait capables. Restait encore à lui faire passer un petit test comme Hurt les concevait si bien...

- Champagne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheetah

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 05/07/2017

Feuille de personnage
Niveau: 2

MessageSujet: Re: [Brésil] Un Chasseur sachant chasser [Pv Cheetah]   Sam 22 Juil - 16:42

Enfermée dans cette pièce, les yeux de Cheetah commencèrent alors rapidement à se dilater, signe de son excitation mais aussi de son instinct de survie. Si il n'y avait pas eu quelqu'un pour l'interpeller, elle aurait fini par se jeter sur un des rideaux de fer pour le briser, et il valait mieux ne pas la prendre pour une folle ou pour un coup utilisé en désespoir. Elle savait très bien ce qu'elle faisait et un rideau de fer n'aurait pas tenu longtemps. Elle avait déjà entendu parler du Gant Noir et de son leader, d'ailleurs, elle avait déjà affronté Batman sans succès et avait failli se retrouver à BlackGate. Alors, que voulait-il ? Se féliciter d'avoir réussi à piéger la femme féline ?

Une bouteille de champagne… Deux coupes… Cela ressemblait presque à un futur dîner. Les pupilles de Cheetah devinrent alors plus fines tandis qu'elle se redressait sur ses deux jambes.

« Je ne bois que de l'eau. »

Elle s'approcha alors, sa queue bougeant de temps à autre. Elle restait sur ses gardes, et elle savait très bien flouer avant de se faire flouer. Elle se trouva alors non loin de Hurt, ses griffes toujours sorties.

« Où se trouve la main ? »

Elle ne répondit que ça, et brièvement, ce genre de situations ne l'amusaient guère. Et Cheetah était loin d'être une grande diplomate, surtout avec une possible proie dans la même pièce qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Hurt

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 07/07/2017

Feuille de personnage
Niveau: 3

MessageSujet: Re: [Brésil] Un Chasseur sachant chasser [Pv Cheetah]   Sam 22 Juil - 18:03

La créature se rapprochait, l'allure toujours agressive. Pouvait-on l'en blâmer? Mais ce qui étreignit le cœur de Hurt fut la révélation comme quoi cette jeune femme ne buvait que de l'eau. L'on pouvait traverser les âges et les époques sans crainte de la mort mais une vie sans le plaisir de l'alcool, cela relevait de la torture. Il eut un mouvement de tête en encaissant la nouvelle. Il défit cependant d'un geste expert la boucle du muselet, puis l'enleva avec son habillage.

- Voilà une nouvelle qui fend le cœur
, lança-t-il.

Il baissa les yeux sur les griffes de Cheetah et leva un sourcil interrogateur. Il secoua alors négativement la tête.

- Tut tut tut, voilà de fort méchantes manières.

Lorsqu'elle lui demanda où se trouvait la main, un sourire carnassier naquit sur son visage. Il planta ses yeux dans ceux de l'archéologue pillarde avant de pousser du pouce le bouchon qui s'en alla loin dans la pièce. Il ne cilla pas une seconde.

- Alors voilà où nous en sommes? Des menaces et des postures agressives? Il eut un ricanement désagréable. Pour être franc je me moque assez de cet artefact, les bibelots antiques et les créations de civilisations disparues n'ont que peu d'intérêt pour moi. Une chance peut-être, cela m'évite d'être en concurrence avec vous. Vous auriez tort de me croire votre ennemi.

Il remplit malgré l'annonce de son interlocutrice les deux verres de champagne pétillant. Sa couleur n'était pas formidable, Hurt devait le regretter, le goût serait sans doute au diapason. Il planta à nouveau ses yeux dans ceux plus agressifs de Cheetah et regagna une expression extrêmement sérieuse, abandonnant l'air insouciant du début de la rencontre.

- Non, décidément l'archéologie n'est pas de mes passions, je suis beaucoup plus intéressé par un autre type de chasse: celle des Justiciers. Et ces temps-ci ils s'activent dangereusement.


Il porta la coupe à ses lèvres. Ce champagne n'était clairement pas dans le top cinq de ceux qu'il avait pu savourer.

- Ce qui m'amène à vous. Vous êtes douée, talentueuse même, mais vous êtes une solitaire. Ce qui peut paraître une force lorsque l'on a pour seul désire que de voler et de vivre libre devient une faiblesse extrême lorsque nos prédateurs, en l'occurrence les justiciers se montrent plus forts et plus rusés.

"Je suis venu vous proposer un pacte Cheetah. Rejoignez-moi. Rejoignez les rangs d'une organisation qui pourrait faire vivre vos rêves les plus fous, vous donner accès à des moyens et des ressources que vous ne pourriez même pas imaginer. Devenez une exécutrice des œuvres les plus grandes et les plus formidables de cette fin des temps.


Il leva sa coupe de champagne.

- Je vous offre l'opportunité d'appartenir à une cause plus grande que vous, une cause qui pourrait vous aider à vaincre les justiciers et à prendre votre place dans l'ordre nouveau qui émerge.


De son côté, Hestoco regardait sa montre. Il ne distinguait pas les paroles mais reconnaissait deux tonalités de voix. Il indiqua d'un rapide geste de la main à ses hommes de se tenir prêts.

- Et si cela peut vous motiver ma chère
, continua Hurt, je sais où se trouve la main de Diaq'Rah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Brésil] Un Chasseur sachant chasser [Pv Cheetah]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Brésil] Un Chasseur sachant chasser [Pv Cheetah]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chasser l'orage en AVION?
» Votre Pokémon chasseur de shiny
» Chasseur d'Images N°323 - Mai 2010
» Tenue du 8 éme Chasseur
» Un Chasseur disparu au combat en 1918, retrouvé 92 ans après

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC World of Chaos :: Zone RPG :: Reste du monde-
Sauter vers: